Privée de balades et de randonnées, ce doux printemps m'invite à me reposer dans mon petit jardin ensoleillé.

La légèreté et la grâce des oiseaux m'offrent un spectacle apaisant. 

Volant de branches en branches l'un d'eux se pose hardiment à mes côtés et m'interroge :

- qui es-tu ?

- je suis un humain confiné chez moi, la faute à un vilain virus qui nous anéanti

- et toi qui es-tu ?

-je suis la mésange charbonnière l'hôte de ton jardin. Je me nourris d'insectes aux beaux jours et de graines en hiver.

Je couve mes œufs dans le nichoir installé dans ton grand chêne. 

- ta présence petite mésange égaye ma journée et notre cohabitation est un pur bonheur pour moi.

Si j'étais un oiseau, je chanterais dès l'aube et jusqu'au soleil couchant ma joie de liberté 

 

Noëlle VONAU 

Écouter la lecture de ce texte : www.mixcloud.com/radio-mne/avosplumes54