« A vos plumes, … prêts,… VOLEZ ! »

 

Maison tout en longueur, posée là depuis quelques siècles déjà,

petite sœur de bric et broc entre deux grandes qui la protègent,

Couloir réduit de verdure aux anciennes portes de la cour, serti au cœur d’un village de plaine,

planté et fleuri au fil du temps de touches de couleurs, d’un petit potager sans chichi ni pesticides

et d’un soupçon de nature sauvage pour se ressourcer et voir défiler les saisons.

Maints volatiles petits ou grands avec lesquels le dialogue pourrait bien s’engager :

Si j’étais oiseau-moqueur

Je tirerais la queue du chat

Pour venger tous les moineaux

Qu’il fit passer de vie à trépas.

Si j’étais un oiseau-libre

Je n’aurais plus de volière

Et pour voir la vie d’en-haut

Je ne connaîtrais pas de frontières.

Si j’étais un oiseau-lyre

Je chanterais à tout va

Et mettrais du baume au cœur

A tous ceux qui n’en ont pas.

Si j’étais simple passereau

Je n’écrirais pas tout ça

Je volerais seulement

et vous emmènerais avec moi !

 

Natacha LOIGEROT

Écouter la lecture de ce texte par Caroline Fest : https://www.mixcloud.com/radio-mne/avosplumes5/