Le moineau Doller 

 

A l’aube de ce jour confiné,  

Petit Pilou, aux plumes emmêlées  

Ses petites ailes vigoureuses teintées  

Par la lumière ensoleillée  

Réchauffe nos pensées endeuillées 

L’enfant rêve enfin d’avenir libéré.  

La rue trop longtemps figée  

L’adulte au chien rouge est un pointillé 

Comme une silhouette floutée  

La commère à son balcon enjouée,  

Le soir venu, des applaudissements enthousiasmés 

Saluant les courageux soignants dévoués 

Dans la clinique du Diaconat proche du marché. 

Le printemps laisse sa place à l’été 

Moineau survole sa cité effarouchée  

Où les maisonnettes proprettes alignées 

Dans la rue de la marchandise apprêtée 

Par ses jardins aux lilas colorés 

Le moineau Doller vit libéré  

 

Manuela Koenig  

10/05/2020 

Écouter la lecture de ce texte : https://www.mixcloud.com/radio-mne/avosplumes28/