Dis l'oiseau de paix

Le monde est comme un piano à queue

Teinté de touches blanches et noires

Qui se colore lorsque tu laisses s'envoler tes mots

Telle une magnifique partition

Qui nous invite à un merveilleux voyage

Au pays de la SAGESSE

Si j'étais un oiseau, je t'offrirai trois plumes :

- la plume de l'acceptation de soi,

- la plume de l'acceptation des autres,

- la plume de l'acceptation du monde.

Se serait CHOUETTE de pouvoir continuer ce voyage en ta compagnie pour construire un monde nouveau.

 

Sandrine SALTZMANN

 

Écouter la lecture de ce texte : www.mixcloud.com/radio-mne/avosplumes73