Les oiseaux s'activent

Les oiseaux gargouillent, crient et s'envolent;
Et chantent à l'unisson comme ces sublimes rossignols
Puis quand ils amplifient leur voie,
Ils donnent un beau ballet qui éblouit leur roi.
En effet, celui-ci est un fougueux rapace.
Pourtant il se fragilise sans plume, sans carapace
Mais lorsque il sillonne le ciel et tranche les nuages
Une ligne indélébile se trace dans son sillage.
Il existe aussi ceux qui voyagent pour se nourrir
Et cherchent un foyer qui pourra les accueillir
Avant de repartir et retrouver leurs amis.
Mais d'abord il faudra survoler le Paris endormi.

Si j'étais un oiseau je vivrais à Wittenheim
chez moi,
et je respirerais le doux air des champs près desquels j'habite
et d'où j'écris ce poème.

Paul JACAMON 4°D

 

Écouter la lecture de ce texte : https://www.mixcloud.com/radio-mne/avosplumes21/