3 mai  

Pipo

 

Le jour s’est levé, l’univers s’est remis de plus belle à danser…

Je m’en vais dans ma friche qui émerge sans programme en marge des zones aménagées...indécise...indéfinie...délaissée...libérée…

Je suis attentive…

Ah...te voilà à nouveau !…. Je t’ai entendu ! Où tu es maintenant ???

Je te désire tant !   Ton chant va me consoler à nouveau !

Même si tu te caches, chante-moi encore un peu ta liberté, car la mienne semble s’envoler !

d’ailleurs, es-tu vraiment libre toi ? Tu voles, mais tu ne nages pas !

Quoi, que dis-tu là ?

Oh comme c’est affirmé, on dirait que c’est très important

...J’écoute…

Ah, je me sens bouleversée, tes trilles rapides, si belles me font vibrer …

et j’ai carrément honte de mes pensées !

Eh oui, je broyais du noir, je nous voyais déjà, nous les humains, être confinés à vie, séparés les uns des autres à travers des masques, muselés, et devoir obéir aux lois de l’économie (qui serait en crise et donc pas commode du tout), rassemblement qu’avec la permission du préfet...et au moindre faux-pas, mise en quarantaine...sans concerts, sans resto, fêtes de famille, pièces de théâtre, clubs sportifs, conférences et débats en live, promenades bras dessus bras dessous, discussions., retrouvailles à refaire le monde...

Mais tu t’en fous, tu me montres fièrement ton buste orange, tu te redresses, prêt à attaquer un rival, pour défendre ta chérie qui fait déjà le nid…

Oui, ridicules ces soucis...Je te promets, je reste vigilante, prête à défendre ma peau et celle des miennes s’il le faut...car rien n’est plus beau en ce moment que ton chant réconfortant

mon petit oiseau, mon Pipo !

Ilona Chaudon

Écouter la lecture de ce texte : www.mixcloud.com/radio-mne/avosplumes22