La revanche du moineau

Nous voici au mois d'Avril
Moment où le soleil reste fragile.
Derrière ma fenêtre, j'observe les oiseaux.
Je me surprends à envier ce petit moineau.
Lui, qui me nargue insouciant et libre.
Moi, dedans, jalouse de ce petit bougre.
La vie est taquine tout de même.
Me voilà à rêver de devenir cette créature à plumes.
Que se passe-t-il dans la tête de cet oiseau,
Libre d'aller et venir et qui fait le beau ?
Il se pavane, posé sur sa branche, sifflotant.
L'air est plus pur, je crois qu'il le sent.
Bien sûr que je sens que l'air est pur
Depuis que vous ne bougez plus vos satanées voitures.
C'est agréable de virevolter parmi les abeilles.
Maintenant que les humains sont en sommeil.
Vous vous sentiez puissants et forts
Moi je n'ai rien d'autre que mes ailes et mon corps.
Tu as bien raison petit moineau, profite de ta liberté.
Si j'étais un oiseau, je volerai pour l’éternité.


Fatima Mimouni

Écouter la lecture de ce texte par Sarah Fischer : https://www.mixcloud.com/radio-mne/avosplumes6/