Imprimer
Affichages : 259

Nous manquons (presque) tous de nature …

Nos enfants plus encore, notamment en milieu urbain. Autour de ce constat, la Ville de Mulhouse et le Moulin Nature (Centre d’Initiation à la Nature et à l’Environnement), en lien avec plusieurs partenaires comme l’État, la CGET, l’ANRU, le centre social Jean Wagner, l’APSM, l’Agence de participation citoyenne (Mulhouse c’est vous), le collège Wolf, le périscolaire de Loisy ou la SOMCO, le projet “Révèle ta nature” est né. Il s’agit d’accompagner les habitants du quartier, adolescents et adultes, ainsi que les enfants d’un accueil périscolaire, pour imaginer, aménager et entretenir des jardins naturels, pour les oiseaux, les plantes, les insectes et les humains. Garantis sans pesticide ni chimie ! Et s’inscrivant dans le cadre plus global de la “diagonale verte et bleue” qui vise à remettre de l’eau et de la nature partout à Mulhouse.

Capture decran 2019 03 07 112446

 

Ateliers participatifs pour petits et grands un samedi sur deux

Ils ont démarré à l’automne 2019 dans le cadre du programme « Jardins Neppert » qui vise notamment à créer une coulée verte, reliant la rue Lefebvre à l’avenue de Colmar par une succession de jardins. Des dizaines de Mulhousiens ont participé aux premiers ateliers pour construire une mangeoire pour oiseaux installée au périscolaire Jean de Loisy. Pour sauver les oiseaux du quartier !

Qui veut planter des choux à la mode de chez vous

Les animateurs du Moulin sont à l’écoute des Mulhousiens du quartier. Des thèmes sont proposés aux habitants, mais les idées citoyennes sont bienvenues. Quelqu’un veut planter des choux ? L’idée est de se retrouver un samedi sur deux “Côté Veranda”, au local citoyen situé 62 rue Buhler, pour mettre en oeuvre ces idées, le matin pour les adultes, l’après-midi pour les ados. Avec un bonus jeunes pendant les vacances de printemps, sous forme d’un camp nature à la campagne ou à la montagne …

Après la mangeoire, si on construisait du mobilier de jardin ?

Les premiers ateliers de l’an 2020 pourraient permettre de fabriquer du mobilier à partir de palettes de bois de récupération. Pour s’asseoir pendant la fête de l’hiver du 8 février et pour équiper les jardins. On peut déjà penser à la suite … Avez-vous des préférences entre bacs à fleurs, cosmétiques naturels, pièges à photo pour animaux, graff à la peinture naturelle ou autres envies qui vous traversent l’esprit ?

À lire aussi : l'article "Un automne à Neppert"